background

... Avec l'association d'intérêt général

Hameaux Légers


Après avoir été membre opérationnel dans les cercles Accompagnement de collectivités et Accompagnement de collectifs, je suis aujourd'hui membre partenaire de cette association.


Un hameau léger est un groupe de foyers qui possèdent chacun leur habitat réversible, partageants des activités et des espaces communs et investis au sein d'une commune et d'un teritoire. Les habitats réversibles sont des structures parfaitements intégrées, écologiques et financièrement abordables par le plus grand nombre.


L'association est en lien avec plusieurs groupes qui recherchent des communes accueillantes au sein desquelles ils pourraient s'installer en hameau léger et s'investir durablement. Loin des clichés parfois associés à ce type de projets, les personnes souhaitant s'installer en hameau léger ont des profils variés: jeunes parents en quête d'un meilleur cadre de vie, cadre en reconversion professionnelle vers une activité agricole ou artisanale, trentenaires désireux d'un mode de vie écologique et solidaire, jeunes retraités souhaitant viellir dans un cadre intergénérationnel stimulant...

[vers le site de l'association]


Qu'est-ce qu'un hameau léger ?

Un hameau léger est un groupe de foyers qui possèdent chacun leur habitat réversible, partageants des activités et des espaces communs et investis au sein d'une commune et d'un teritoire. Les habitats réversibles sont des structures parfaitements intégrées, écologiques et financièrement abordables par le plus grand nombre.


Un hameau léger est donc un projet d’habitat participatif :

→ Accueillant un petit nombre d’habitats réversibles.

Un habitat réversible est une construction qui peut être démontée ou déplacée facilement. L’impact sur les sols et l’environnement est minimisé (pas de béton ni d’imperméabilisation des sols) et l'installation sur terrain non constructible est possible, sous couvert d’autorisation.


→ Accessible aux foyers à ressources modestes

- La réversibilité de l’habitat permet de séparer le coût du foncier de celui du bâti.

- Les habitants, regroupés en association, louent un terrain communal ou privé par un bail emphytéotique, ce qui les affranchit de l’achat du terrain tout en leur offrant une sécurité à long terme.

- Des espaces communs sont également mutualisés (buanderie, chambre d’amis, etc).


→ Réalisé en partenariat avec la commune qui l’accueille

Le collectif d’habitants est choisi par le conseil municipal, éventuellement via un appel à projets, de manière à faciliter son intégration au sein dela commune : activités professionnelles utiles au territoire, enfants permettant le maintien des effectifs scolaires, participation à la vie de la commune et la vie associative, etc.

Patrick Lemaitre - accompagnement & coaching